13 octobre 2006

Je suis venue te dire que je m'en vais

Dernier jour de travail, dernières heures même. C’est difficile les « au-revoirs ». Difficile malgré tout. Malgré ces mois à rouspéter, à rêver d’autre chose, d’un ciel bleu et lumineux, d’un chéri pas loin, d’un travail motivant... Malgré ces mois passés à se dire qu'on serait mieux ailleurs. Ailleurs c'est aujourd'hui. J'ai vidé mes tiroirs, l'armoire du bureau, graver les derniers fichiers informatiques, taper mon mail d'adieux. J’ai décroché le calendrier offert ma mon amie chinoise, le poster de l’expo de peinture sur le mur d’en face, la photo de Marseille... Je n'aime pas ça dire au revoir même si. Même si la suite s'annonce 1000 fois mieux, plus coloré, plus souriante, plus, plus ! Je manque d'inspiration (déjà que...). Je suis en plein dedans, en plein dedans l'adieu. C'est douloureux quoiqu'on en dise. Trouver une phrase pour chacun, sourire, dire qu'on a été heureux quand même. Mon bureau est vide et mon écran d'ordinateur triste. Parce que c'est triste de partir et que je trouve que je pars souvent...

Posté par fruit à 13:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Je suis venue te dire que je m'en vais

    je suis sous-traitante pour une boite informatiqu, nous quittons donc souvent nos clients, et il est vrai que c'est triste, toujours triste, même si on est habituées

    Posté par Kheyliana, 13 octobre 2006 à 13:58 | | Répondre
  • Puisque la suite s'annonce bien plus gaie, ton petit blues ne devrait pas durer mais je comprends ...

    Posté par Odile sans régim, 13 octobre 2006 à 15:06 | | Répondre
  • Je suis comme toi, j'en ai un peu marre des départs...même pour aller vers le mieux on fait toujours un peu le deuil de quelque chose...
    Mais bientot tu auras oublié, et tellement heureuse!

    Posté par claire, 13 octobre 2006 à 17:58 | | Répondre
  • Oh, Kheyliana, je pourrais pas moi bosser avec des gens pendant des semaines et hop à chaque fois les quitter...en même temps, tu dois rencontrer un tas de monde et te faire des tas d'amis !!!

    Tu sais Odile, une fois que la porte est claquée, ça va déjà mieux, je regarde loin devant mais ce que je ne supporte pas c'est dire au revoir !

    Oui, Claire, il y a toujours et malgré tout un exercice de deuil à faire. Là, ce qui me rassure c'est que je ne pars pas "si" loin, juste à 3 h de TGV...c'esr rien, si j'en éprouve le besoin je reviendrais souvent...il est cependant fort probable qu'au final, je n'ai pas envie d'y revenir !

    Posté par Fruit, 13 octobre 2006 à 19:24 | | Répondre
  • Ces derniers mois, j'assiste à pas mal de départs dans ma boîte. Et bien la grande greluche qui a toujours la larme à l'oeil, c'est moi et pas les autres !

    Posté par Corinne, 14 octobre 2006 à 23:06 | | Répondre
  • Oh ben c'est dommage alors !!! tu t'en vas alors que je viens seulement de découvrir ton site

    Posté par Kyra, 16 octobre 2006 à 12:20 | | Répondre
  • Corinne, j'arrive à retenir mes larmes. C'est dommage d'ailleurs parce que parfois je préférerais faire sortir mon éomition plutôt que de la trimballer comme ça des heures après!

    Kyra, tu sais, je quitte simplement un poste pour un autre, une ville pour une autre... mon blog reste vivant lui !

    Posté par fruit, 16 octobre 2006 à 15:47 | | Répondre
Nouveau commentaire